UsagespédagogiquesdesMITIC Cours 72280 (CCEP)



google earth

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
MSN 11 — Explorer l'espace…
SE REPERER
SHS 11 — Se situer dans son contexte spatial et social…
REPERAGE DANS LE PLAN ET DANS L'ESPACE
FG 11 — Exercer un regard sélectif et critique…
UTILISATION D'UN ENVIRONNEMENT MULTIMÉDIA
ÉCHANGES, COMMUNICATION ET RECHERCHE SUR INTERNET
Degrés conseillés (harmos): 
3P - 4P
5P - 6P
Matériel: 
ordinateur ou tablette
planisphère
Temps prévu: 
2 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Le but de cette activité est de faire chercher aux élèves leur pays d'origine sur google earth puis de le leur faire retrouver sur un planisphère papier vierge.

Suite à un travail sur les continents, les élèves sont invités tour à tour à venir recercher leur pays sur google Earth et à le colorier sur un planisphère papier vierge. Ils s'initient ainsi à la manipulation d'un ordinateur ou d'une tablette ainsi qu' au repérage sur divers plans. Il est ensuite possible de proposr aux élèves de rechercher des endroit précis sur google Earth et de les reporter sur le planisphère (exemple: la muraille de Chine). A travers l'ensemble de cette activité les élèves apprennent à se situer dans le monde et produisent collectivement une carte du monde mettant en évidence les pays de la classe.

L'activité peut se faire seule ( sous le regard et le guidage de l'enseignant) ou par binôme. Durant ce temps les autres élèves sont occupés à des tâches qu'ils peuvent faire individuellement.

Bien que les élèves sachent souvent manipuler les divers outils informatiques, il est important de commencer par une séance en collectif afin de leur ontrer comment manipuler l'outil google Earth.

 

Conseils pratiques: 

Si un seul(e) ordinateur/tablette est disponnible dans la classe, prévoir une activité assez longue que les autres élèves peuvent réellement mener en autonomie sans déranger l'enseignant.

Il est important de rester à coté de /des élève (Drunk qui sont en train de chercher leur pays car ils peuvent facilement perdre leurs repères en zoomant trop. L'enseignant doit donc être présent afin de réguler et guider l'élève qui se perdrait.

 

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
Se repérer;
Identification de repères (éléments significatifs permanents) sur le terrain, sur une photographie, un dessin, un plan simple, une carte.
Degrés conseillés (harmos): 
7P - 8P
Plus grands...
Matériel: 
Matériel indispensable: un ordinateur, connexion internet, Google Earth
Matériel conseillé: Beamer, un guide touristique (différents lieux à visiter)
Temps prévu: 
6 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Lors de cette activité, les élèves doivent repérer les différents lieux à visiter sur Google Earth. Ce travail d'identification peut se faire avec l'appui du dossier, " guide touristique". Les élèves peuvent chercher à identifier des monuments en fonctions des caractéristiques présentes sur les photos mises à leur dispositions ou bien, ils peuvent également taper le nom du monument dans le moteur de recherche. Lorsqu'ils repère un lieu à visiter, les élèves le marquent ce lieu sur Google Earth (par exemple avec le symbole de la punaise). Ils doivent ensuite créer un itinéraire reliant les différents lieux de visite. L'enseignant peut poser des conditions telles que l'itinéraire doit se faire le plus logiquement possible. Par exemple, les élèves devront respecter la proximité des monuments à visiter afin de construire un itinéraire le plus plausible possible.

Cette étape de la création de l'itinéraire doit faire partie d'un projet.

Présenter l'activité MITIC (utilisation de Google Earth) à toute la classe afin que les élèves sachent ce qui est attendu et quel est le but de l'activité. Cette connaissance commune permet de créer un bagage commun à tous les élèves.

La première étape correspond à l'identification de tous les monuments, lieux à visiter ainsi que leur marquage par une punaise. Un exemple peut être montrer à tous les élèves en commun (grâce au beamer). Ensuite, prendre un premier élève avec qui on peut vérifier sa compréhension de la tâche. Lorsqu'il a compris, il poursuivra l'activité en explicitant ce qui doit être fait à un autre camarade. Celui-ci peut ainsi suivre les étapes et ensuite c'est à lui de devenir expert et de montrer à un autre camarade comment s'y prendre pour marquer un  monument. Cette chaîne d'élèves permet une certaine autonomie des élèves. Lorsque cette première étape est finie, l'enseignant peut présenter la deuxième partie de la tâche.

La deuxième partie correspond à la création de l'itinéraire. L'enseignant peut à nouveau faire une présentation commune des différentes manipulations à faire pour créer l'itinéraire. Suite à cette première étape, il peut recommencer le système de la chaine à deux. Il choisi un élève avec qui il construira le premier point de raliement de l'itinéraire (relier deux monuments proches). L'élève devra ensuite continuer l'itinéraire en reliant ce deuxième monument au troisième site à visiter. Cependant, cette étape, il doit la faire avec un camarade, pour lui expliquer les étapes à franchir pour la bonne réalisation du trajet. Lorsqu'il a fini, l'élève apprenti appel un autre élève et devient ainis l'expert qui présentera et réalisera l'étape suivante de l'itinéraire. Ainsi de suite. 

Lorsque l'activité est finie, l'enseignant devra contrôler que tous les monuments à visiter ont été inclus dans l'itinéraire.

Ce qui serait idéal: suite au voyage, l'enseignant et les élèves pourraient vérifier la pertinance de leur itinéraire prévu avec celui réellement réaliser et chercher à comprendre pourquoi il y aurait eu des modifications. Un travail peut également être effectué sur les raisons de la localisation de certains monuments.

Conseils pratiques: 

  • L'idéal serait la réalisation concrête d'un voyage à Rome. (Tout en sachant que cette leçon peut être adaptée à toute autre destination.)
  • Créer un mode d'emploi permettant de guider la création de l'itinéraire étape par étape, afin que les élèves puissent être le plus autonomes possibles.
  • Pour un déroulement fluide, les élèves effectuent l'activité à deux avec un élève expert qui explique comment pousuivre l'itinéraire entre deux monuments et un élève apprenti qui deviendra lui aussi expert pour l'élève suivant.

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
SHS 21 -Se repérer: Localisation de lieux étudiés sur des schémas, des plans et des cartes d'échelles différentes.
-Se repérer: Identification de repères (éléments significatifs permanents) sur le terrain, sur une photographie, un dessin, un plan simple, une carte, mise en relation entre la réalité et ces différents types de documents
- S'informer: Sélection d'informations, comparaisons et mise en relation de sources diverses afin de répondre à une question donnée.
- S'informer: Appropriation puis utilisation d'un vocabulaire et de notions spécifiques en lien avec l'espace et la géographie
Degrés conseillés (harmos): 
7P - 8P
Matériel: 
Beamer
Ordinateur connecté à internet
application Google Earth
carte scolaire de Genève (éventuellement plan détaillé supplémentaire de la balade fourni par l'enseignant)
Temps prévu: 
5 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Il s'agit d'une activité de Géographie sur le thème d'une balade le long de l'Arve. Nous nous servons des cartes scolaires traditionnelles dans un premier temps afin d'étudier ce cours d'eau et plus précisément le trajet de la balade que les élèves feront à la fin de l'activité. Dans un deuxième temps, le travail se fait avec l'application Google earth avant d'aller réaliser la balade étudiée.

Cette activité se déroule en trois parties:

- 2 séances collectives de 45 minutes environ.

- un travail individuel d'environ 15 minutes par élèves à l'ordinateur (à répartir sur une semaine max.).

- une sortie d'une journée pour effectuer la balade.

 

1ère séance: Travail collectif  de 45 minutes sur l'Arve à l'aide d'une carte de la Suisse et d'une carte de Genève (chaque élève a ses propres cartes).

L'enseignant questionne les élèves sur:

-L'endroit où l'Arve prend sa source? - Dans quel pays? Sur quelle carte il faut regarder pour avoir la réponse?

-A travers quelles grandes villes traverse l'Arve?

- ...

Il discute avec les élèves ensuite sur l'endroit où l'Arve et le Rhône se rejoignent (Jonction) et pourquoi les deux cours d'eau n'ont pas la même couleur (sur une photo).

Les élèves observent les différents ponts et leurs noms ainsi que les communes traversées.

L'enseignant explique ensuite qu'ils vont effectuer une balade le long de l'Arve, mais que les élèves doivent d'abord étudier cette balade sur les cartes pour ensuite retrouver le chemin dans la réalité. L'enseignant rend les élèves attentifs aux indices  observables sur les cartes tels que les frontières, les ponts, les forêts, les grandes routes, les méandres de l'Arves, les lieux qu'ils connaissent (centre sportif du bout du monde...), etc...

 

2ème séance: Travail collectif avec le beamer et google earth. (45 minutes).

Les élèves reprennent leur carte de Genève et se remémorent la première séance. 

L'enseignant présente l'application Google earth aux élèves en expliquant tout d'abord le fonctionnement (vue satellite et vue 3D) et comment "manoeuvrer" en zoomant ou dézoomant pour s'y retrouver.

Il propose ensuite de faire le début de la balade en demandant aux élèves d'être attentifs aux détails qui pourraient servir d'indices lors de la recherche du chemin pendant la balade réelle.

L'enseignant indique simplement aux élèves le lieu de départ (arrêt du Bus 8 Veyrier douane) et montre comment naviguer entre la 3D et la vue par satellite. Les élèves réagissent en relevant des indices comme "On observe une station service en sortant du bus, il faut passer à côté et descendre le chemin à sa droite".

L'enseignant "emmène" les élèves jusqu'au milieu de la balade environ (stade du bout du monde) et s'arrête.

 

Suite: il s'agit ensuite d'un travail individuel (ou par deux) qui a lieu, si possible, pendant les temps de travail individuel, pour que chaque élève puisse passer une quinzaine de minutes devant l'ordinateur afin de faire la balade dans son entier.

Chacun leur tour, les élèves passent à l'ordinateur (seul ou par deux) afin de faire la balade sur Google Earth. Ils ont la possibilité d'utiliser également leur carte de Genève (et un plan plus détaillé de la zone de balade fourni par l'enseignant si possible) pour s'aider. L'enseignant passe régulièrement afin d'observer le travail et de répondre aux questions si besoin.

 

Séance finale: Sortie d'une journée pour la balade le long de l'Arve (environ 3 heures de marche en tout).

Durant la balade, ce sont les élèves qui se mettent d'accord entre eux pour retrouver l'itinéraire. Ils ont avec eux le petit plan fourni par l'enseignant et, en tête, l'activité menée les jours précédents (reconnaissance des indices observé sur Google earth).

L'enseignant rend les élèves attentifs aux frontières, aux méandres, au paysage...etc... afin de les aider.

 

Retour en classe et discussion sur la balade, ce qui a aidé, ce qui a posé problème...etc.

Conseils pratiques: 

Conseils balade:

La balade part de Veyrier (arrêt bus 8 Veyrier douane) et s'arrête à la place de l'Octroi, à Carouge  (tram 12). Il y en a pour 3 heures de marche environ. Tout l'itinéraire se fait le long de l'Arve.

Il est conseillé de faire ça par un temp sec pour éviter que le chemin ne soit trop boueux et que l'Arve ne soit trop haute.

Le pic nic peut se faire au Bout-du-Monde, à Vessy, par exemple. Il y a une belle aire de jeux.

Il est vivement recommandé d'avoir fait la balade avant pou être sûr du chemin et pouvoir mieux orienter les élèves en cas de besoin.

Facultatif: Et pourquoi pas préparer un petit dossier avec des photos d'éléments (panneaux, bornes frontalières, ...) se trouvant sur la balade que les les élèves devront ensuite retrouver. (sorte d'enquête).

Conseils Google Earth:

Il est fortement recommandé d'avoir testé plusieurs fois l'application afin d'être à l'aise, particulièrement pour la démonstration collective de la 2ème séance. Il est également conseillé d'avoir fait la balade virtuelle plusieurs fois pour être au clair sur l'itinéraire.

Il faut également penser à anticiper les possible réactions des élèves. Si certains seront très à l'aise, d'autres auront sûrement besoin d'aide pour se retrouver. D'autres encore ne pourront s'empêcher de sortir de la tâche pour aller trouver leur maison ou partir à la recherche d'une autre ville ou d'un autre pays. 

Il est également possible de fixer l'itinéraire et de l'imprimer, ce qui peut être une bonne trace de l'activité et servira de repère pendant la balade.

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
SHS 21: Se repérer sur un plan, une carte
SHS 21: S'approprier les principales conventions de représentation de l'espace (échelles, orientations, repères)
Capacités transversales: collaboration et communication
(MSN 23: Résoudre des problèmes additifs et multiplicatifs)
Degrés conseillés (harmos): 
5P - 6P
Matériel: 
un ordinateur avec une connexion internet manipulé par l'enseignant
un projecteur relié à l'ordinateur
le logiciel Google Earth préinstallé sur l'ordinateur
Temps prévu: 
4 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Cette activité propose à la classe de choisir le parcours qui va être réalisé lors d'une sortie. Par petits groupes, les élèves vont se mettre d'accord sur un itinéraire en tenant compte de certaines contraintes (temps à disposition, départ et arrivée, organisation de l'espace,...) et libertés (choix d'endroits par lesquels passer selon des images proposées via Google Earth).

Période 1

L'enseignant présente le projet aux élèves: choisir le trajet pour se rendre à la prochaine sortie. Ce projet a l'avantage d'être authentique et de permettre à la classe de donner du sens aux apprentissages. 

L'enseignant familiarise les élèves à google earth en travaillant différentes notions (la représentation graphique, les échelles, les points de repère, le repérage de l'école et du lieu de la sortie).

Il leur demande s'ils connaissent des endroits intéressants par lesquels passer pour se rendre à destination (parc, statue, lac, bâtiment, ...). L'enseignant aura préalablement anticipé un maximum de lieux susceptibles d'être cités par les élèves et placé une photo sur chacun d'entre eux dans le logiciel. Ainsi, en cliquant sur un endroit, la classe voit apparaitre une illustration correspondant. Cela permet de visualiser à la fois le lieu où cela se trouve sur la carte et ce à quoi il ressemble. Les enfants peuvent alors faire un lien avec la réalité et donner davantage de sens à l'activité. Parmi une dizaine de lieux sélectionnés par l'enseignant (en tenant compte des propositions des élèves), la classe vote pour les 2 qu'elle préfère.

Périodes 2-3

Les élèves sont alors regroupés par 2-3. L'enseignant distribue une photocopie A3 d'une carte permettant de voir essentiellement le point de départ et d'arrivée et ce qui se trouve entre ceux-ci (une par groupe). Il aide les élèves à faire le lien entre le support papier et la visualisation 3D. Il leur demande de retrouver, sur leur carte, les points clés venant d'être traités (école, destination, 2 lieux choisis). Ensemble, la classe choisit un type de légende pour la carte A3 (exemple bleu=école, rouge=destination, 1=endroit préféré1, 2=endroit préféré2).  

A partir de là, les élèves reçoivent les consignes suivantes pour réaliser leur trajet:

- Tenir compte du départ et de l'arrivée en passant par les 2 lieux choisis par la classe et au moins 1 lieu choisi par chaque membre du groupe (soit au moins 2 ou 3 endroits supplémentaires).

- Ajouter les nouveaux lieux dans la légende (3=XXX, 4=XXX, 5=XXX)

- Prévoir un trajet qui respecte le temps à disposition. L'enseignant donne comme indicateur approximatif 1cm sur la carte = X min de marche.

- Se mettre d'accord au sein du groupe (choix du parcours) et se répartir les tâches (compléter la légende avec les nouveaux lieux, le tracer, le mesurer approximativement et transformer la longueur en temps de marche)

- Réaliser le tout au crayon gris (pour effacer).

- Justifier et défendre le choix du parcours pour que les autres votent pour le leur.

Période 4

Chaque groupe présente son parcours. Les trajets sont projetés afin que tous les élèves puissent les voir. La classe vérifie que le groupe ait respecté l'ensemble des consignes. Les trajets qui répondent à toutes les contraintes sont alors soumis au vote de la classe. Le trajet choisi est celui effectivement réalisé durant la sortie.

Conseils pratiques: 

Il est conseillé d'être à l'aise avec le matériel et de faire des essais avant de proposer l'activité aux élèves. Le logiciel Google Earth est téléchargeable gratuitement. Il est nécessaire de savoir le manipuler pour l'utiliser en classe (carte/plan, échelles, ajout de photos, ajout de lieux favoris, dessin de trajets,etc.)

Pour faciliter le repérage sur la carte, la photocopie A3 peut comporter des points sur les différents lieux susceptibles d'être visités. Les élèves arriveraient alors plus facilement à les repérer.

Si vous avez la possibilité d'avoir un ordinateur par groupe avec connexion internet et google earth, il peut être intéressant de proposer l'activité sous cette forme (au lieu d'une carte A3) pour diverses raisons: accès aux illustrations des lieux plus facile, possibilité d'effacer le parcours sans laisser de traces, facilité pour l'enseignant pour récupérer le trajet proposé par chaque groupe pour le projeter ensuite à l'ensemble de la classe. Toutefois, il faudrait prévoir 1 période supplémentaire pour que les élèves puissent être à l'aise dans la manipulation de l'outil.

Si la destination est particulièrement éloignée, vous pourriez demander aux élèves de proposer un bout en bus/tram en leur donnant accès aux données des TPG (internet ou photocopie). Ils devraient donc choisir le lieu de prise et descente du moyen de transport, tenir compte du temps que cela prendrait (indiqué par tpg.ch) et du prix par personne (enfant et adulte).

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
• Se repérer : Identification de repères sur des cartes ayant des échelles différentes.
• Se repérer : Localisation de lieux étudiés sur des cartes d’échelles différentes
• S’informer : utilisation de divers médias (lecture d’images fixes et mobiles, extraction des informations pertinentes et mise en relation avec d’autres sources).
• S’informer : schématisation de l’espace en vue d’une présentation de lieux étudiés ou de déplacements, élaboration d’une représentation personnelle (schéma, plan,...).
Degrés conseillés (harmos): 
5P - 6P
Matériel: 
Google Earth, un beamer, une mappemonde, papier, crayon, et des cartes (de la Suisse, de Genève et du quartier).
Temps prévu: 
10 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Cette activité a pour but de faire découvrir aux élèves leur quartier à l’aide de divers supports. Tout d’abord, les élèves commenceront par une observation de la Terre dans sa généralité à l’aide d’une mappemonde et de Google Earth. Ensuite, ils découvriront leur commune et celles qui l’entourent. Pour ce faire, ils utiliseront des cartes de Genève avec des échelles différentes. Par la suite, ils effectueront un travail de repérage de points de repère dans leur quartier à l'aide de différentes cartes de leur quartier puis de Google Earth. Concernant les éléments à localiser, les élèves devront principalement retrouver leur école et les routes qui l’entourent. Puis, ils feront un dessin de leur quartier sur lequel différents éléments travaillés auparavant devront y figurer. La séquence se clôtura par une évaluation formative reprenant le travail effectué sur la commune et le quartier.

À travers les leçons, les élèves vont être amenés à modifier leur représentation de l'espace, plus précisément de leur quartier à l'aide de divers supports.

le leçon (2 périodes de 45 minutes) 

1.      Présentation de trois cartes représentant le monde et d'une mappemonde.

2.      Présentation générale de Google Earth. Les élèves se mettront par groupes de quatre et devront localiser l'Europe, l'Afrique, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud, l'Asie l'Océanie, la Suisse et Genève.

3.      Mise en commun de l’activité réalisée avec Google Earth. L’enseignant utilisera un beamer pour effectuer la correction de l’exercice sur l’ordinateur.

 2e leçon (2 périodes de 45 minutes)

1.      À l'aide d'une carte de la Suisse et d'une carte de Genève, les élèves devront repérer Genève, le lac Léman, le Rhône, l'Arve et leur commune.

2.      Par groupe de quatre, les élèves devront refaire le même travail que pour l'activité précédente, mais avec Google Earth.

3.      Mise en commun de l’activité réalisée avec Google Earth. L’enseignant utilisera un beamer pour effectuer la correction de l’exercice sur l’ordinateur.

3e leçon (1 période de 45 minutes)

1.      Schématisation de Genève par un dessin. Les élèves devront représenter la ville avec le lac Léman, le Rhône, l’Arve et leur commune. Pour effectuer cet exercice, ils pourront s’aider de la carte de Genève.

2.      Mise en commun des dessins réalisés par les élèves.

 4e leçon (1 période de 45 minutes)

1.      Travail sur la localisation de la commune et de celles qui l’entourent. Les élèves devront les repérer à l’aide de cartes de Genève ayant des échelles différentes.

5e leçon (1 période de 45 minutes) 

 

 

1.      Les élèves auront à disposition différentes cartes représentant leur quartier. À l'aide de ces dernières, ils devront trouver des points de repère les aidant à localiser leur école. Ces points de repère devront être des voies de communication, des bâtiments ou des parcs.

2.      Mise en commun des points de repère importants pour localiser l'école.

 

6e leçon (2 périodes de 45 minutes) 

 

1.      Par groupe de quatre élèves, retrouver l'école et les points de repère retenus lors de la leçon précédente sur Google Earth.

2.      Mise en commun de l’activité réalisée avec Google Earth. L’enseignant utilisera un beamer pour effectuer la correction de l’exercice sur l’ordinateur.

 

7e leçon (1 période de 45 minutes)

 

1.      Schématisation du quartier par un dessin. Les élèves devront représenter l’école avec les voies de communication qui l’entourent et quelques bâtiments. Pour effectuer cet exercice, ils pourront s’aider des cartes de leur quartier.

2.      Mise en commun des dessins réalisés par les élèves.

8e leçon :

Évaluation formative

 

Conseils pratiques: 

Il est nécessaire de découvrir les fonctionnalités de Google Earth avant d’effectuer cette séquence. De plus, il est conseillé de tester le beamer pour faire d’éventuels réglages.

 

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
SHS 21 Echelle / Identification de deux échelles différentes au niveau local
SHS 21 Se repérer / Identification de repères ; Mise en relation entre la réalité et ces différents types de documents ; Appropriation des principales conventions de représentations de l'espace ; Identification et choix pertinents de points de repères communs ; Etablir des points de repères communs significatifs de l'espace Suisse ; Localisation de lieux étudiés sur des schémas, des plans et des cartes d'échelles différentes
FG 21 Utilisation autonome ciblée de ressources numériques
FG 21 Utilisation d'un ordinateur et de ses périphériques
Degrés conseillés (harmos): 
5P - 6P
Matériel: 
- beamer
- ordinateur central
- logiciel google earth
- logiciel office paint
- google map
- connexion internet
- prévoir des rallonges VGA (prise bleue pour écran) afin de pouvoir placer le beamer où l'on souhaite
- fiches de synthèse facultatives (ci-dessous)
Temps prévu: 
2 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Le but de cette activité est de permettre aux élèves de mieux comprendre le mécanisme des cartes et des plans (qui sont codifiés, possèdent une vue aérienne avec des échelles différentes, etc.). Il s'agit, après avoir fait un petit trajet dans la commune, de pouvoir retracer le chemin parcouru sur des plans et ce qu'importe les échelles choisies. L'activité se situe entre ces deux instants. Elle permet aux élèves via le street view, google earth et google map, de valider leurs intuitions tout en travaillant en commun. Les cartes et les plans deviennent moins abstraits. Les élèves peuvent aussi varier les échelles et se se repérer en un clic.

Dispositif et déroulement

Dispositif :

Organisation sociale :

Travail en collectif.

L’enseignant appelle un élève à l’ordinateur. Le groupe classe est chargé de surveiller et de prévenir l’élève s’il fait une erreur. L’enseignant veille a mettre en place les règles telles que : lever la main pour prendre la parole. C’est aussi lui qui aide l’élève à l’ordinateur pour tout se qui concerne la manipulation des outils MITIC (comment se mettre en street view, se déplacer sur google earth, …)

Organisation spatiale

Le beamer doit être placé suffisamment loin du tableau blanc afin que tous les élèves puissent voir correctement. L’enseignant se place à côté de l’ordinateur et prépare une chaise pour l’élève qui vient y travailler. Les autres élèves restent à leur place. Cependant, il faut que chacun puisse voir le tableau blanc.

Matériel

Voir ci-dessus

Rôle de l’enseignant :

L’enseignant appelle à tour de rôle les élèves à l’ordinateur. Il est possible de faire passer la classe au complet (23 élèves) durant les deux périodes imparties à cette activité.

Il régule lorsque tous les élèves partent dans une direction qui n’est pas souhaitée, lorsqu’il y a un problème de manipulation concernant les MITIC ou lorsqu’il s’agit de problèmes de discipline.

Il délègue à ses élèves le but de l’activité. Par exemple : depuis la calotte glaciaire, les élèves vont devoir retrouver l’école d’Onex…

Il peut aussi donner des compléments d’information si ses élèves se trouvent démunis (par exemple : il peut demander que cherche t’on en premier (avant l’école, avant Onex, avant Genève ?) ou si les élèves ne connaissent pas encore les réponses (par exemple : un élève explique que la Suisse est au dessus de l’Italie (qui a la forme d’une botte) mais il ne sait pas quels sont les autres pays limitrophes de la Suisse. À ce moment là, l’enseignant peut profiter de cet instant pour aider les élèves à trouver les autres pays. En regardant les capitales par exemple).

Rôle des élèves

Tous les élèves sont actifs. Il est important que les élèves qui observent le tableau blanc puissent interagir avec l’élève à l’ordinateur et qu’ils puissent s’autoréguler.

Ils doivent trouver l’école dans laquelle ils se trouvent, placer les points de repère qu’ils ont préalablement trouvés avec l’enseignant lors du petit parcours, vérifier par street view la véracité de leurs points de repères et redessiner sur office point le parcours (l’enseignant aura préparé la copie de la carte avec les points de repères sur ce logiciel.Ils devront aussi, si l’enseignant à choisi cette possibilité, rédiger la synthèse proposée en annexe.

 

Déroulement :

Avant l’activité :

L’enseignant doit préparer la leçon en essayant son matériel au préalable, en ajustant le beamer et en préparant le matériel (fiches de synthèse, copie de la carte google earth sur office point avec les repères, préparer une liste des repères que les élèves devront placer lors de l’activité). Il est aussi souhaitable que l’enseignant fasse une fois l’activité seul afin de bien comprendre les manipulations MITIC.

Il faut que les logiciels soient ouverts à l’avance afin que lorsque les élèves arrivent en classe, il n’y ait plus besoin de s’occuper de ça par la suite. Google earth est ouvert et le zoom est arrêté sur la Terre.

 

L’activité

  • Réactivation de la leçon précédente. « Quel était le parcours qu’on avait fait? Quels étaient les points de repères sur lesquels la classe c’était mise d’accord ? … »
  • Google Earth

Exposer le premier but de l’activité et donner les consignes concernant la tenue de classe (lever la main,…). Les élèves doivent, dans cette partie de l’activité, retrouver l’école d’Onex Parc depuis la vue donnée sur la Terre. On cherche l’Europe (astuce pour trouver l’Afrique qui est en forme de rhinocéros), puis la Suisse, au dessus de l’Italie (en forme de botte), on peut voir à ce moment donné les pays limitrophes de la Suisse. Ensuite on remarque qu’on voit les montagnes et on cherche Genève puis Onex (par rapport au coude du Rhône). Les élèves zoom de plus en plus afin de retrouver Onex. On peut aussi demander s’il est plus facile de partir de l’échelle la plus grande à la plus petite ou inversement. On peut essayer les deux manières avec les élèves.

  • Google Earth  et street view

Une fois l’école retrouvée, les élèves placent les points de repères du parcours à l’aide des petites punaises à disposition sur google earth. Ils vérifient chacun de leur placement grâce au street view.

  • Google earth et google map

On passe de la vue satellite à la vue en plan afin de bien montrer les changements et les codes propres au plan dessiné. On regarde aussi quels sont les ressemblances et les invariables. Il y a un onglet qui permet de passer de l’image earth à map en gardant la même échelle.  

  • Open office paint

L’enseignant ouvre l’onglet avec la carte qu’il a préalablement enregistré dans open office paint. Les repères y sont aussi. Un élève trace à l’aide du pinceau le chemin que les élèves ont parcouru en faisant attention d’emprunter les bonnes rues

  • Fiches de synthèse (facultatives)

L’enseignant peut demander aux élèves de compléter par deux ou en commun les fiches de synthèses proposées ci-dessous afin d’avoir des traces de l’activité de visualisation. Cette synthèse peut être faite lors de la prochaine leçon de géographie afin de ne pas surcharger les élèves.  

Conseils pratiques: 

- Essayer une première fois le matériel informatique et l’activité permet d’éviter les mauvaises surprises et d’être à l’aise avec les différents programmes.

- Installer le matériel et ouvrir les logiciels avant l’arrivée des élèves permet de gagner du temps et de faire une entrés en matière attractive.

- Mettre tout de suite les élèves au courant de leur rôle à tenir que ce soit devant l’ordinateur ou à leur place.

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
Explorer l'espace à toutes les échelles (vécues et lointaines) (SHS 11 - Composante 1)
Utiliser des termes spécifiques liés aux échelles : planète, continent, pays, ville (SHS 11 - Composante 3)
Situer une ville sur des cartes de différentes échelles et sur Google Earth avec l'aide de points de repères (SHS 11 - Composantes 2-5)
Degrés conseillés (harmos): 
3P - 4P
Matériel: 
Période 1 et 2 : Un ordinateur connecté à internet avec accès à Google Earth
Période 1 et 2 : Si possible, souris à molette (pour zoomer-dézoomer)
Période 1 : Empruntes-repères pour le continent, le pays et la ville (Annexe 1: Europe, Suisse et Genève)
Période 1 : Adresse de l'école sur un post-it
Période 2 : Adresse de chaque élève sur un post-it
Temps prévu: 
2 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Cette séquence propose une découverte de l'espace à toutes les échelles à travers l'étude de cartes variées et l'exploration sur le logiciel Google Earth. L'idée est de créer avec les élèves des repères afin de localiser un même lieu à plusieurs échelles de grandeurs.

Précisions:

- Espace concerné : vécu et lointain (nous proposons ici de ne pas se cantonner à l'espace vécu comme le préconise le PER pour le cycle 1 et d'élargir le champ étudié afin de préparer les élèves pour le cycle 2).

- Il serait judicieux d'avoir déjà effectué  avec les élèves au préalable un travail de modélisation de l'espace en 3 dimensions (type maquette du quartier par exemple) afin qu'ils soient familiarisés avec la vision aérienne.

Travail préalable aux 2 périodes consacrées à Google Earth : 

- Découverte de cartes à différentes échelles (globe, cartes de continents, cartes nationales / régionales...)

- Identification de différents continents, pays et villes en s'appuyant au maximum sur de ce que les élèves connaissent déjà (ville visitée en vacances, pays d'origine des parents etc.)

- Choisir un lieu à localiser et aider les élèves à le situer avec un même symbole (aimant, pâte à fixe ...) sur toutes les cartes.

- Enlever les symboles et demander aux élèves de les retrouver sur chaque carte. Leur demander sur quels points de repère ils se sont appuyés pour retrouver où était placé le symbole. 

- Travailler sur les caractéristiques possibles des points de repères: visibles, identifiables par n'importe qui à  n'importe quel moment, pas trop complexe etc. Par exemple, pour localiser Genève, on peut s'appuyer sur la mer Méditerranée qui entoure l'Europe, puis sur les pays limitrophes de la Suisse comme la France ou la "botte" de l'Italie et enfin sur le lac Léman au bout duquel se situe la ville.

- Choisir avec les élèves des points de repère permettant de localiser le lieu choisi à chaque échelle et leur faire fabriquer des empruntes-repères correpondantes (voir Annexe 1 pour le lieu : Genève)

1ère période :

- Démonstration du fonctionnement de Google Earth par l'enseignant-e : zoom-dézoom (molette de la souris), déplacer la carte (clic gauche et garder appuyé en déplaçant)

- Temps de manipulation libre

- Petit jeu de mise en lien avec les cartes : choisir un continent sur une carte et le retrouver sur google earth. Idem pour pays, puis ville.

- Démonstration de la localisation de l'école par l'enseignant-e taper l'adresse dans le volet de recherche pour obtenir une vue aérienne de l'école, demander aux élèves d'identifier des points de repères de l'espace vécu: bâtiments, préau, jeux, ... Dézoomer jusqu'à obtenir une vision de la Terre puis rezoomer en s'aidant du symbole (qui s'affiche sur la carte lorsqu'on entre une adresse). Au fur et à mesure, de ce zoom-dézoom, questionner les élèves sur le nom des échelles (ville, pays, continent, planête).

- Les élèves doivent reproduire la manipulation effectuée par l'enseignant-e à l'aide du post-it avec l'adresse de l'école.

2ème période:

- Même manipulation que la dernière fois mais avec leur adresse personnelle au lieu de celle de l'école: Chaque élève reçoit un post-it avec son adresse et doit, à tour de rôle, présenter des points de repères de son espace vécu aux autres élèves. Puis, au moment du dézoom-rezoom, ils doit essayer de nommer les échelles parcourues et les autres élèves tentent de le corriger.

- Activité de localisation non guidée (on veillera bien à enlever toute adresse afin que les élèves ne puisse s'aider du symbole pour se situer): en partant de la vision de la Terre, les élèves doivent retrouver la ville dans laquelle se trouve l'école (et éventuellement leur habitation). Pour cela, ils peuvent s'aider des empruntes-repères (réalisées au préalable) au fur et à mesure du zoom en les plaçant à proximité de l'écran pour mieux identifier les points de repères sur la carte.

Conseils pratiques: 

- A l'origine, cette séquence a été réalisée dans un Centre Médico-Pédagogique où les élèves sont 2 ou 3 par leçon. Si on la transpose à l'enseignement ordinaire, étant donné qu'il n'y a qu'un seul ordinateur disponible dans la plupart des classes, on pourra prévoir un tournus de petits groupes de 2-3 élèves, profiter des demis groupes, trouver une salle informatique ou organiser un décloisonnement avec des collègues qui ont aussi un ordinateur dans leur classe...

- Configuration de Google earth avant manipulation : pour cette séquence, il serait important que les limites des pays et des continents apparaissent, que le nom des villes, pays et continents s'affichent, et de manière générale, de s'assurer de la visibilité des points de repères choisis par élèves au préalable (par exemple, les cours d'eau, lacs, mers etc.) 

- Fiche de lexique (Annexe 2): partie d'évaluation possible pour la fin de séquence (concerne Genève mais peut être adaptée)


Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
SHS 11 — Se situer dans son contexte spatial et social…
Identification sur des photographies d'éléments appartenant à l'espace vécu
Identification des formes, des volumes et des éléments significatifs (bâtiments, cours d'eau, routes,…) représentés sur divers supports (dessins d'élèves, photos, maquette, cartes,)
Comparaison de photographies de lieux divers ou d'un même lieu selon différents angles de vue,)
FG 11 — Exercer un regard sélectif et critique…
Initiation à l'utilisation d'un appareil audiovisuel (appareil de photo numérique) et initiation du logiciel Google Earth
Degrés conseillés (harmos): 
3P - 4P
Matériel: 
Appareils photos ( prévoir plusieurs exemplaires : environ 10 si le trajet s'effectue en classe entière)
Un ordinateur (dans la mesure du possible, essayer d'avoir 3-4 ordinateurs disponibles)
Le logiciel Google Earth
Imprimante
Cartons de couleur (50x70)
Temps prévu: 
28 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Durant cette activité, les élèves pourront découvrir et enrichir leurs connaissances sur leur quartier afin de mieux comprendre l'organisation de ce dernier dans le but de les aider à se repérer dans leur environnement. Pour ce faire, ils devront se déplacer selon un parcours prédéfini par l'enseignante (exemple: le trajet entre deux écoles). Ils devront identifier différents points de repères en s'appuyant sur divers supports tels que les photos, la réalisation d'une maquette par groupe de 3 et la production de dessins. Ainsi les élèves devront visualiser et situer leur quartier en représentant l'espace sous différentes formes : Réalisation de dessins, repérer différents points de repère, savoir ce qu'est un point de repère, construire une maquette, utiliser et comparer diverses représentations du quartier (photos, dessins, cartes, Google Earth etc), comparer des photos et des plans/cartes pour y situer des éléments communs, repérer et nommer des éléments sur des cartes, maquette, photos. Les élèves seront invités à prendre eux-mêmes les photos sur lesquelles ils vont devoir travailler et s'appuyer lors de la réalisation de certaines activités.

Travail sur 2 semaines : 4 périodes par jour, 7 jours 

1ère semaine : le trajet Ecole Plantaporrêts- Ecole Cité-Jonction

 Jour 1 

 1. Explication du travail de la semaine : se rendre de l’école des Plantaporrêts jusqu’à l’école de Cité-Jonction (exemple).
2. Entamer une discussion : " A votre avis, qu'allons-nous trouver sur notre trajet ? Par où allons-nous passer ? "
3. Les élèves réalisent un premier dessin : travail sur leur  première représentation du trajet. (Fiche 1) 
4.  Une fois le dessin terminé, les élèves sont invités à venir présenter leur dessin à leurs camarades.
5. Prendre quelques minutes pour expliquer l'utilsation de l'apparaeil photo et entamer une discussion autour de son utilité (à quoi ça sert de prendre des photos ? qui a déjà utiliser un appareil photo ?  quand et pouquoi ? etc. )  et de son fonctionnement. Discuter également sur la pertinence des photos ( "Si je prend une photo d'un chien est-ce que cela va m'aider à représenter  le trajet ? Est-ce qu'elle va m'aider à me repérer ?  " etc.). Cette discussion peut également tourner autour de l'usage des photos. Est-ce que toutes les photos ont la même utilitée ? . De plus, n'oubliez pas d'évoquer la notion de " point de repère", car les élèves devront s'y référer lorsqu'ils devront, par exemple, dessiner le trajet ou encore constuire leur maquette. 
6. Sortie pour faire le trajet (observer les rues, leurs noms, les bâtiments,…) et prise de photos. A chaque fois que vous effectuerez une arrêt et après observation et discussion de l'endroit où vous vous trouvez, demandez aux élèves de prendre une photo du lieu en question. Chaque élève devra prendre une photo. Pour ce faire, mettez les élèves par binôme : un prend la photo et l'autre peut donner des conseils, des idées, vérifier le cadrage ainsi que la pertinence de la photos, etc. Puis, inversez les rôles. 
7. Retour en classe : Discussion en demandant aux élèves de récapituler ce qu'ils ont vu (points de repères, bâtiments, noms des rue, etc). Verbaliser l’ordre du trajet en nommant les différents lieux traversés (réactivation de la mémoire didactique). 
8. Demander aux élèves de réaliser un deuxième dessin en leur précisant bien qu'il devra être le plus précis possible. "Comment améliorer son dessin pour être le plus précis possible et voir le trajet en entier"  ? (Fiche 2)
9. Dessin du trajet et présentation du dessin en le comparant avec le premier : observer les modifications réalisées. 

 Jour 2 

1. Présentation et description des photos du trajet prises par les élèves (photos en A4 couleur). Ensemble, il s'agit d'effectuer un choix sur les photos que vous allez garder et qui vous seront utiles pour le reste des activités. Pour cela, demandez aux élèves quelles sont les photos qui sont pertinentes et pourquoi ? Faites leurs justifier leur choix en leur rappelant qu'il s'agit de sélectionner les photos qui permettent de représenter le trajet réel qui a été réalisé durant le premier jour.  Dans l'idéal il serait bon d'opter pour 8 photos.Ensuite, effectuer en collectif une classification des photos choisies  afin de vérifier si elles permettent effectivement de retracer précisément le trajet en mettant en avant les principaux points repères, bâtiments, rues, etc. 

2. Production écrite (avec ECSP) :  Demandez aux élèves d'écrire un petit texte qui décrit au minium deux étapes (à choix) du trajet effectuer. Préparer avec les élèves un corpus de mots que vous noterez au tableau noir. Demander aux élèves de penser à leur première phrase qui devra commencer par  « Pendant le trajet, nous…. » puis leurs demander de vous dire quels sont les mots dont ils ont besoin. Une fois que les élèves ont terminé de vous lister leurs mots, lançez les au travail. (Fiche 3) Passez régulièrement dans les rangs et corrigez au fur et à mesure les productions. Lorsque l'élève a écrit juste du premier coup un mot, stabyloser le en vert. S'il y a des mots mal orthographiés, demandez à l'élève d'utiliser les outils dont il dispose (dictionnaire, affiches dans le classe, etc.) pour qu'il se corrige. Une fois les erreurs corrigées stybilosez les en jaune. Ainsi, vous pourrez mieux vous rendre compte de sa progression, des ses erreurs, etc. 
3.  Une fois que la production écrite est terminée, demandez aux élèves de la lire à leurs camarades afin de valoriser leur travail.
4. Exercice individuel : Ordonner les photos dans l'ordre du trajet. (photos à imprimer en petit pour chaque élève)  (Fiche 4)

Jour 3 

Réalisation d'une maquette par groupe de 3 . Faite un rappel collectif de ce que l'on va trouver sur le parcours (Etapes-clés) avant de lancer les élèves dans l'activité. De plus, il est important de demander aux élèves de placer les routes et les rues en premier, car cela leurs permettra par la suite de placer sans trop de difficulté les différents éléments, points de repères. Par ailleurs,  demandez aux élèves de réaliser les bâtiments en 3D (une façade suiffit) 

Une fois la maquette terminée, un élève par groupe prendra la photo que vous pourrez mettre dans le dossier. (Fiche 5) Les autres membres vérifierons si la photo a été ou non bien prise. Si cette dernière ne plait pas à l'ensemble du groupe (mal cadrée, il manque une partie, présence d'un doigt, etc) alors un autre élève prendra une deuxième photo et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils se mettent d'accord. Il est  important de ne pas intervenir  dans le choix de la photo  (sauf si cela prend beaucoup trop de temps) et de laisser une part de liberté aux élèves dans leur créativité artistique. Laissez les choisir leur angle de vue (vue aérienne, périphérique, etc) 

 Jour 4 

Remettez les élèves par groupe de 3 (les mêmes que pour la construction de la maquette) et distribuez à chacun son deuxième dessin sur le trajet (Fiche 2 ). Ensuite, demandez aux élèves de comparer leur dessin avec leur maquette et de disctuer avec les membres de leur groupe de ce qu'il faut ou non modifier sur le dessin pour qu'il puisse correspondre à la maquette et de ce fait au parcours réel effectué. Cette activité n'est pas évidente, car les élèves doivent dans un premier temps comprendre l'importance de bien orienter leur dessin en définissant la position de ce dernier par rapport à la maquette et à soi. Il s'agit de définir la position d'un élément par rapport à un autr en s'appuyant sur différents points de repères. Pour les aider, mettez leurs à  disposition un petit bonhomme (Playmobile) qu'un membre du trio devra faire avancer dans la maquette en même temps que les deux camarades suivront le chemin avec leur doigt sur leur dessin. Ainsi, ils pourront suivre en simultané les deux trajets et identifier quels sont les similitudes et différences entre leur dessin et leur maquette. Une fois les différences identifiées, demandez aux élèves de se posser les questions suivantes : "Qu'ai-je oublié ? Que dois-je modifier pour améliorer mon dessin ?". Suite aux différents constats, demandez au élèves de redessinez une troisième fois le trajet parcouru durant la sortie. (Fiche 6)  

 2ème semaine : le quartier de la Jonction

 Jour 1 

  1. Faite un brainstorming sur le quartier  en effectuant un assosiogramme au tableau noir. Pour ce faire, demandez aux élèves de vous dire tous ce qu'ils savent sur le quartier : les bâtiments, lieux, rues, etc. Cela prendra la forme d'une discussion autour des questions suivantes : Que trouve-t-on dans notre quartier  ? Qu'est-ce qu'un quartier ?
  2. Demandez aux élèves de nommer l'endroit  qu'ils préfère dans le quartier et le dessiner. Présentation de son dessin. 
  3. Effectuer en collectif la fiche sur l'organisation du quartier (en A3). (Fiche 7)
  4. Pour finir, distribuez aux élèves une carte du quartier et leurs demander de repérer et d'entourer tous ce qu'ils connaissent et qui figurent dans le quartier. Exemple : le Rhône, l'Arve, leur école, leur rue, etc.  Cette activité se réalise en groupe de 2.  Ensuite, faites une mise en commun dans laquelle chaque groupe est invité à venir présenter leur trouvaille et a essayé de repérer les lieux énoncés par leurs camarades. 

 Jour 2

  1.  Les élèves réalisent une deuxième production (Fiche 8 ) écrite avec également un corpus de mot réalisé selon le même mode opératoir que pour la première production écrite. Cette fois-ci, les élèves devront écrire un texte  à propos de leur endroit préféré du quartier qu'ils ont dû dessiner la veille. Pour ce faire, leur texte devra commencer par la phrase « J'aime cet endroit car .... ». Insistez bien sur le fait que les élèves doivent être précis sur la descrption de leur endroit : Pourquoi c'est leur endroit préférer et qu'est-ce qu'on y fait, qu'est-ce qu'on peut voir, etc. 
  2. Une fois la production terminée, les élèves sont invités une nouvelle fois  à venir la lire à leurs camarades. 
  3. Ensuite, discuter en collectif sur les adresses des élèves  : "A quoi sert une adresse ? De quoi est constituée une adresse ? (décrivez les différents éléements : nom, prénom, nom de la rue, numéro, code postale, localité) Qui connaît son adresse ? etc. Puis, demandez aux élèves de vous donnez le nom de leur rue et les lister au tableau noir. 
  4. Distribuez la fiche numéro 9 aux élèves. Ce travail se fait individuellement.  Les élèves doivent inscrire leur adresse complète puis réaliser un dessin de leur immeuble de façon détaillé afin qu'il se rapproche le plus possible du réel (colorier la façade de la même couleur que dans la réalité, dessiner ce qu'il y a autour, etc). Ce travail permet aux élèves de travailler sur un espace familier  et ses alentours. 

  Jour 3

  1. En collectif, travaillez sur le plan en fixant sur du sajex un plan de Genève ainsi  qu'un plan du quartier travaillé. Effectuez une comparaison entre ces deux modes de  réprésentation : Qu'est-ce que nous pouvons observer ? Quelles sont les différences et/ou similitudes entre ces deux cartes ? Cette activité permet aux élèves de situer leur quartier par rapport à leur ville et de réaliser un travail sur les échelles. 
  2. Ensuite,  demandez aux élèves de placer des épingles sur les lieux  et éléments significatifs du quartier (ceux qui auront été travaillés dans les activités ultérieures : le Rhône, l'Arve, leur école, etc.). Demandez également aux élèves d' essayer de replacer les photos (imprimées en plus petit) prises durant le trajet  sur le plan de leur quartier. 
  3. Ensuite, 2 par 2, redistribuez un plan du quartier et demandez aux élèves de colorier les différents lieux et éléments du quartier qu'ils sont situés sur les plans. Etablissez ensemble un code de couleur, par exemple : bleu pour le Rhône et l'Arve, vert pour les parcs, rouges pour les écoles, brun pour la rue ou habite l'élève, etc. 
  4. Par groupe de 2 ou 3, laissez  un temps aux  élèves pour qu'ils puissent  naviguer, explorer et manipuler librement Google Earth dans le but qu'ils découvrent eux-mêmes es différentes fonctions et le fonctionnement de ce logiciel. Puis, réalisez une mise en commun dans laquelle les élèves présenteront et partageront leurs découvertes à leurs camarades (mini-exposé 5min). Par la suite, prenez par petit groupe les élèves autour de l'ordinateur et à l'aide du logicile Google Earth, entrez les différentes adresses des élèves afin d'avoir une vision générale de la localisation des différents lieux d'habitation des élèves. Vous pouvez également entamer un travail sur le calcul des distances, retracer les différents itinéraire école-maison (demandez aux élèves de le faire eux-mêmes en leurs expliquant la marche à suivre ), travailler sur la proximité des lieux d'habitation entre élèves, travailler sur différents angles de vue ( vue aérienne, street view),  essayer de repérer les différents points de repères travaillés durant la première semaine, identifier de nouveaux points de repères, etc.  Enfin, une fois le travail énoncé précédemment terminé, vous pouvez très bien organiser un petit jeu chronométré par équipe. Pour ce faire, indiquez sur une feuille un certain nombre de lieux à retrouver selon un temps donné. L'équipe qui aura trouvé l'ensemble de ces derniers dans le temps imparti aura gagné. Vous pouvez également proposer des jeux de pistes : mettez les élèves par deux, un choisi un endroit et l'autre doit essayer de le retrouver en suivant les indications de son camarade puis inverser les rôles. Le but des ces défis est de mettre les élèves en production. Google Earth est un logiciel qui permet de travail un grand nombre de choses. Voici un site qui proposent pleins d'activités en lien avec ce dernier : 
  5. http://eductice.ens-lyon.fr/EducTice/recherche/geomatique/veille/Globes-virtuels/google-earth/usages
  6. Pour terminer, afin de complérer l'exercice sur les différentes prises de vue  fait avec Google Earth, groupez les élèves par 3 et donnez leur une photo du quartier en vue aérienne. Demandez aux élèves de retrouver, parmi les photos prise durant le tout premier jour, celle qui correspond à leur photo aérienne et expliquer pourquoi. 
Evalution 

Evaluation formative sur deux points :

  1. Observation de la progression des élèves entre le 2ème et 3ème dessin du trajet.
  2. Investissement et participation de l'élève dans les diverses activités par exemple la maquette ainsi que dans les discussions collectives.

 

Conseils pratiques: 

- Durant la sortie , si vous en avez la possibilité, demandez l'aide de l'ECSP. Cela vous évitera de sortir avec vos 2o élèves. En efet, si le trajet est relativement court, il est préférable de réaliser plusieurs fois la sortie en prenant avec vous 5 élèves pendant que les autres  restent dans la classe avec l'ECSP et effectuent une autre tâche. Cela vous permettra d'aborder la sortie plus serainement, de capter plus facilement l'attention des élèves et de les impliquer davantage dans la tâche en les faisant plus participer, en enrichissant davantage les discussions, etc. 

- Pour les deux productions écrites, n'hésitez pas à soliciter l'aide de l'ECSP. A deux cela va toujours plus vite Smile

- Pour imprimer les photos, vous avez meilleur temps d'aller au SEM. Cependant, vous pouvez également les imprimer depuis l'ordinateur de votre classe en montrant à vos élèves comment transférer les photos depuis l'appareil photo jusqu'à l'ordinateur. 

- Avant la réalisation de la maquette, entamez une bève discussion sur ce qu'est une maquette et à quoi cela sert. Les élèves sont preneurs et en général très motivés par l'idée de se mettre dans la peau d'un architecte.

 

Domaine: 
Sciences de l'homme et de la société -> Relation homme-espace (Géographie)
Objectifs pédagogiques: 
SHS 21 Identifier les relations existant entre les activités humaines et l'organisation de l'espace:
1) Se repérer: Identification de repères sur une photographie, un dessin, un plan simple, une carte
2) Se repérer: Localisation de lieux étudiés sur des schémas, des plans et des cartes d'échelles différentes
3) S'informer: Utilisation de divers médias (lecture d'images fixes et mobiles, extraction des informations pertinentes et mise en relation avec d'autres sources).
Degrés conseillés (harmos): 
5P - 6P
Matériel: 
-Ordinateur (avec connexion Internet)
-Beamer
-Rétroprojecteur
-Logiciel: "Google Earth"
-Site Internet: "Petit-Bazar"
-Carte de géographie scolaire
-Appareil photo
-Crayon, ciseaux et colle
Temps prévu: 
8 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Savoir utiliser un plan et se familiariser avec les images satellites afin de se repérer dans l'espace (canton de Genève, commune de l'école, quartier) à l'aide du logiciel "Google Earth" et de différents ateliers.

 

Leçon 1 (2 périodes)

 1. Introduction sur la thématique: se repérer sur différentes représentations graphiques de l'espace. Utilisation de Google Earth en collectif à l'aide d'un beamer et d'un ordinateur avec une connexion internet afin de visualiser en 3D  l'aménagement local grâce au zoom (Terre/Europe/Suisse/Canton/Commune/Quartier/Ecole) ainsi que les changements de plan (vision d'en haut, de côté, d'en bas, relief, bâtiment 3D). Puis, travail plus approfondi sur les repères visibles depuis Google Earth (bâtiments, route, cours d'eau, lac...). Utilisation de Google Street View avec Google Maps. Exploration du canton à travers ces logiciels: trajet pour aller jusqu'au bord du lac

2. Explication de la rose des vents.

3. Travail en duo: les élèves travaillent par deux pour répondre à un questionnaire (Fichier joint) ayant pour thème, la lecture de carte. Ils auront besoin de leur carte scolaire pour répondre à toutes les questions.

4. Correction en collectif à l'aide de Google Earth et du beamer afin de visualiser des réponses + acétate à utiliser avec le rétroprojecteur pour afficher les réponses du questionnaire.

 

Leçon 2 (2 périodes)

 Ateliers tournants: groupes de 2 ou 3 élèves. A chaque atelier, un mini questionnaire est à remplir.

1. Atelier n°1 : Enigmes géographiques n°1, n°2 et n°6 sur Petit-Bazar (ordinateur + connexion internet). A partir d'indices donnés, retrouver l'emplacement d'une image satellite sur une carte (zoomer et orienter). (Fichier joint)

2. Atelier n°2 : Plans figés + images satellites à orienter dans le même sens. Trouver des points de repère afin de positionner les images satellites correctement en fonction des plans. Quelles informations différentes donnent un plan et une image satellite? (Fichier joint)

3. Atelier n°3 : Repérer des points clés sur une carte et les situer grâce aux points cardinaux par rapport à l'école. Par exemple: le temple du village se trouve au nord-ouest de l'école. (Fichier joint)

4. Atelier n°4 : Créer un parcours par écrit avec les points cardinaux. (Fichier joint)

5. Atelier n°5 : Questionnaire lecture de carte. (Fichier joint)

 

Leçon 3 (2 périodes) 

 1. Fin des ateliers tournants par groupe de 2 ou 3 élèves.

2. Mise en commun et discussion autour des ateliers réalisés.

3. Synthèse des éléments à retenir et des savoirs-faire acquis (ou en cours d'acquisition): points de repères, lecture de carte, orientation, différences et similitudes entre les cartes et les images satellites. 

 

Leçon 4 (2 périodes)

1. Sortie dans le quartier à pied pour mettre en pratique ce qui a été vu en classe (se repérer avec un plan, suivre un parcours, répondre à des questions grâce à l'environnement). 

2. Utilisation d'appareils photos numériques afin de photographier certains points de repère avec différentes orientations (Nord-Sud-Est-Ouest) ainsi que garder une trace de la sortie (transmission aux parents à l'aide d'un blog, d'un roman-photos...à choix).

Conseils pratiques: 

 

Pour la leçon 1:

- Préparer le matériel à l'avance: installation du beamer et du logiciel Google Earth.

- Préparer un acétate pour la correction collective

Pour les leçons 2 et 3:

- Préparer les groupes d'élèves, au préalable, pour les ateliers.

- Créer un dossier agrafé avec tous les ateliers pour chaque élève.

- Préparer des autocorrectifs pour les différents ateliers.

- Demander à utiliser un ordinateur dans une seconde classe pour dédoubler l'atelier 1.

Pour la leçon 4:

- Nommer un responsable pour l'appareil photo

NB:

Les questions des ateliers et du questionnaire sur la lecture de carte sont bien évidemment à adapter suivant le quartier où se situe l'école. Les fichiers joints s'utilisent comme une "trame".

Domaine: 
Formation générale -> Environnement
Objectifs pédagogiques: 
L1 11-12. Identification et utilisation de supports écrits (affiches) et prise en compte de leurs usages sociaux
L1 11-12. Rédaction en groupe (duo) d'un texte pour un destinataire: écriture de phrases syntaxiquement correctes en respectant l'orthographe alphabétique et choix d'un support adéquat (affiche)
SHS 11 — Se situer dans son contexte spatial et social : en se familiarisant avec la lecture de photos, maquettes, schémas, plans et cartes et en s'orientant dans l'espace vécu à l'aide de repères
MITIC - Initiation à l'utilisation d'un appareil audiovisuel (appareil de photos numérique,…)
MITIC - Initiation à l'utilisation d'un ordinateur (comme instrument de découverte et d'apprentissage)
Capacités transversales - Collaboration (action dans le groupe, prise en compte de l'autre)
Degrés conseillés (harmos): 
3P - 4P
Matériel: 
appareils photos numériques et smartphones
cartes géographiques du canton
cartes géographiques du quartier
photos prédécoupées (effectuées lors de la sortie)
affiches en grand format (une par duo)
ordinateur (google earth)
Temps prévu: 
6 périodes de 45 minutes
Résumé: 
Tout d'abord, une sortie est organisée où un trajet est effectué de l'école à un parc proche de cette dernière. Avant celle-ci, une discussion en collectif est amenée sur le but d'une affiche, qu'est-ce qu'une affiche, etc ainsi que sur le déroulement de la sortie et les différents points de repères. Durant le trajet, les élèves ont la possibilité de faire des photos du trajet et de certains points de repères établis au préalable en classe en collectif. Le jour suivant, les élèves, regroupés par deux, doivent remettre les photos de la sortie dans l'ordre et les coller dans les cases prévues à cet effet sur leur affiche. Au dessous de chaque photo, ils devront écrire une légende. De plus, un travail est fait sur les cartes à différentes échelles (canton, quartier) et maquette de l'école (aide/support pour les élèves, pour qu'ils retrouvent plus facilement leur école sur une carte) où les il leur est demandé de tracer le trajet. -> Le temps étant limiter la stagiaire a pris ses photos pour l'activité "réalisation des affiches" et non celles des élèves. Le but de départ étant que chaque duo d'élèves puisse réaliser leur propre affiche personnalisée avec leurs photos, mais finalement tous ont réalisé la même affiche (photos à remettre dans l'ordre)et légende à écrire.

MISE EN SITUATION :      (1 période)

En collectif sur les bancs, expliquer aux élèves le déroulement des activités qui vont être réalisées par la suite. Dans un  premier temps, mettre en place un échange sur qu'est-ce qu'une affiche et dans quel but ces dernières sont-elles réalisées? Dans la vie de tous les jours, où peuvent-ils en rencontrer? Ont-ils eu dejà la possibilité d'en voir? (éventuellement en faire apporter aux élèves lors du prochain cours)

Par rapport à notre sortie , discuter ensemble de pourquoi en faire? Dans quel but? (par exemple dans le but de faire une exposition dans l'école).  Avec quoi peut-on faire des affiches? (exemple de réponse attendue : photos).              Expliquer aux élèves qu'ils auront la possibilité de prendre des photos durant la sortie et que ces dernières seront utilisées pour la réalisation de leur propre affiche. De plus, il est important de définir ensemble ce qu'est un point de repères et de les lister également avant la sortie.

 

SORTIE :      (2 périodes)

Durant cette sortie, un trajet est fait de l'école à un parc (proche de l'école). L'enseignante et les élèves s'arrêtent à chaque points de repères (établis auparavant) et prennent des photos. Arrivés au parc, les élèves ont un moment de libre. Puis, tous refont le trajet dans l'autre sens en tachant de répéter les divers points de repères.


RETOUR EN CLASSE ET REALISATION DES AFFICHES EN DUO :  (2 périodes)

Au retour en classe, les élèves donnent leurs impressions sur la sortie. L'enseignante montre les photos séléctionnées aux élèves en collectif et ils les nomment. Ensuite, elle leur donne la consigne suivante : "Vous allez vous mettre par deux et devoir remettre les photos dans l'ordre. Lorsque vous pensez avoir fait juste, vous m'appelez pour que je puisse vérifier et si tout est juste alors vous pouvez coller. Lorsque c'est collé, vous pouvez ensemble (le duo) discuter et vous mettre d'accord sur la légende que vous voulez écrire sous chaque photo".


ACTIVITE SUR LES CARTES ET MAQUETTE :      (2 périodes)

Les affiches étant terminées, travailler avec les élèves sur la maquette de l'école (effctuée avec l'enseignante en début d'année). Ainsi, ils se remémorent la forme de celle-ci et la repère plus rapidement sur les cartes. Travailler sur des cartes du canton ainsi que du quartier avec des échelles différentes (par exemple leur faire prendre conscience des agrandissements, etc.).

Exercice : sur une carte (format A3) demander aux élèves, éventuellent les mettre par deux, de tracer le chemin effectué durant la sortie. Puis mise en commun en collectif. Discuter des endroits, éléments qui ont aider à se repérer par exemple.

Conseils pratiques: 

- s'assurer d'avoir plus qu'un appareil photo numérique et smartphones

- faire le trajet soi-même auparavant afin de s'assurer de la sécurité des élèves

- préparer le matériel au préalable (affiches, photos prédécoupées) et en prévoir en plus si nécessaires)

- se sensibiliser à google earth pour en faire bon usage devant les élèves